22832
post-template-default,single,single-post,postid-22832,single-format-gallery,theme-stockholm,qode-social-login-1.1.2,qode-restaurant-1.1.1,stockholm-core-1.0.8,woocommerce-no-js,select-theme-ver-5.1.8,ajax_updown,page_not_loaded,boxed,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.2,vc_responsive

Faire le choix de l’illustration

L’image a une puissance suggestive, addictive. Elle vise notre affect pour nous transporter ailleurs, nous interpeller, nous faire rêver… Il n’y a qu’à jeter un œil du côté d’Instagram pour s’en convaincre. Cette attraction de l’image est aussi liée au fait qu’elle est un marqueur d’identité, pour une personne comme pour une organisation. C’est pour cela qu’on répète au Studio qu’elle est un atout à ne pas négliger. L’image doit venir compléter avec justesse les mots pour ajouter ou renforcer une idée, et faire que votre message soit entier.

Parmi les pistes graphiques à suivre pour vous différencier, vous pourriez avoir intérêt à explorer la création d’une banque d’illustrations. Car le dessin regorge de qualités pour accrocher le regard de vos publics fortement sollicités. À coup sûr, vous n’hésiterez plus après ce bref manifeste !

Pour un univers de marque singulier

L’illustration ouvre le champ des possibles, sur le fond comme sur la forme. Elle est un choix graphique en mesure de traduire autant le réel que l’imaginaire. Elle peut donner à votre message une couleur poétique, onirique, futuriste, décalée, caricaturale ou au contraire quasi scientifique. Chaque designer graphique possède sa « griffe » et les différentes façons de traiter une illustration sont aussi variées que les filtres qui s’apposent sur une photo : croquis, représentation en noir et blanc, tracé d’inspiration Pop art… La technique adoptée dira quelque chose à propos de votre marque. L’important est de trouver le style en accord avec l’identité de votre entreprise et avec votre message pour éviter la confusion des genres et construire un récit cohérent.

Pour des déclinaisons à l’envi

L’illustration n’est pas non plus réservée aux supports print ou au web. Elle peut venir habiller un packaging, une affiche, tout comme les pages d’un site Internet. Elle laisse une grande liberté d’action au graphiste : un même visuel peut se décliner en nuançant certaines couleurs ou en ajoutant des éléments en référence à un contexte culturel particulier. L’illustration sait s’adapter !

Pour s’affranchir d’images trop formatées

Si les banques d’images sont une ressource non négligeable, il n’en reste pas moins qu’elles offrent la plupart du temps une même vision de la réalité, avec des clichés stéréotypés. Et parfois, il arrive qu’une image semblable vienne illustrer deux sujets qui n’ont rien en commun. Preuve qu’il faut porter son attention sur les interprétations et connotations véhiculées par un visuel. Souvent dans cette situation, c’est le texte qui garantit le sens du message. Pour personnaliser vos prises de paroles, l’illustration est donc un moyen de sortir des sentiers battus (et parfois rebattus), en proposant un nouvel angle de vue. Elle offre un large choix de compositions, allant jusqu’à tirer vers l’abstraction, avec un rendu différent de ce à quoi mène par exemple le photomontage. Chaque technique a des potentialités. Il s’agit surtout d’adopter celle qui reflètera  au mieux votre positionnement.

Pour trouver un écho

Paradoxalement, le pouvoir d’identification, et donc de projection, peut être plus fort avec une illustration qu’avec une photographie, lorsque le dessin représente une scène animée. Les traits du crayon amplifient l’effet miroir car il nous rend plus attentif à des caractéristiques générales, voire génériques. Cela semble plus difficile d’éluder nos différences avec le modèle d’une photo.

Toujours à propos de proximité avec vos publics, dessiner une « mascotte » peut vous rendre rapidement identifiable, au fil de vos communications.

Pour être compréhensible

Quand il s’agit de pédagogie, l’illustration a également tout bon pour expliquer des aspects techniques de votre activité ou de vos produits. Et elle n’a pas nécessairement à être figée : elle peut s’animer et intégrer parfaitement des supports dynamiques comme le motion design.

Convaincus de vous lancer dans la création de votre banque d’illustrations ? La première étape sera de définir votre tonalité graphique, à l’image de ce que vous avez fait côté mots avec votre ligne éditoriale. Au programme : palette de couleurs, critères liés au trait, formalisation de la composition visuelle… On vous entend déjà nous demander notre plus joli coup de crayon !