22914
post-template-default,single,single-post,postid-22914,single-format-standard,theme-stockholm,qode-social-login-1.1.2,stockholm-core-1.2.1,woocommerce-no-js,select-theme-ver-5.2.1,ajax_updown,page_not_loaded,boxed,wpb-js-composer js-comp-ver-6.1,vc_responsive

Le pouvoir suggestif de la typo

Elles se classent parmi les Humanes, les Garaldes, les Réales, les Didones ou encore les Mécanes. Cela ne vous dit rien ? Non, ce ne sont pas de nouvelles muses mais des familles de polices de caractères. Cette classification de 1954, du français Maximilien Vox, a été adoptée et complétée par l’Association typographique internationale (ATypl). Elle permet notamment de décrire un groupe de typographies à partir de caractéristiques communes.

Seulement, il serait trop simple d’analyser une typographie uniquement au regard d’un classement. D’ailleurs Maximilien Vox en convient : « Chacune de ses familles correspond à la fois à un style graphique, à un moment de l’histoire, à un fait intellectuel. »[1] Une police de caractères est aussi signifiante. Alors, si on allait regarder ce qui se cache derrière les apparences ?

De l’émotion et du sens

Une police de caractères, cela a du caractère justement ! Ses attributs font naître dans nos esprits un ressenti, une représentation symbolique. Empattements, jambage, hampes, forme arrondie : ces caractéristiques nous « parlent ». Ainsi, tout comme les couleurs, une typographie est aussi un langage que chacun interprète. Des significations partagées font écho à une culture commune.

Prenons quelques exemples. Avec son aspect penché vers l’avant, l’italique mime une avancée. Il apporte une perception de dynamisme. La graisse pour une police n’est pas qu’un effet de style : en version bold, elle traduit un sentiment de force et de puissance ; en version light, elle transcrit l’exigence et l’élégance.

Au Studio, les projets d’identité de marque que nous menons nous conduisent à réfléchir à ces évocations. Pour notre client Écume d’Arcachon, nous avons fait le choix des polices Lato et Just Lovely Slanted. La première, ronde et sans ornementation, une google font hyper classique, qui évoque la simplicité, et permet de développer une identité horizontale du print au numérique. La seconde, avec son aspect manuscrit et en mouvement, symbolise l’humain et figure l’artisanat pour représenter cette marque familiale.

Sur le web fleurissent les « recommandations » d’assemblage de typo, comme ci-dessous :

source : https://hellonobo.com/blog/typographie

Si ces propositions sont intéressantes, chaque marque utilisera la combinaison qui lui conviendra, et le studio de création proposera une combinaison inédite, personalisée, qui lui semblera la plus pertinente pour identifier et symboliser la marque.

Du côté des stéréotypes

Parfois, l’évocation est immédiatement apparentée à un pays ou une culture. Il est fort probable qu’à la vue de la police Chop Suey ou Arabolical vous vous projetiez vers l’Orient. Grande muraille de Chine ou paysages des milles et une nuits, il aura suffi de quelques caractères pour vous faire voyager.

En un rien de temps, on bascule alors dans la connotation et donc du côté de la stéréotypographie.

https://www-grapheine-com.cdn.ampproject.org/c/s/www.grapheine.com/divers/stereotypographies-typographies-racistes/amp

Cette signification implicite est une construction. Elle est très souvent liée à notre regard d’Occidental sur les autres cultures. « La plupart du temps, les typographies deviennent des stéréotypes à cause de leur contexte de création, plus que par leur intention d’origine. Leur connotation se construit au fur et à mesure, à force d’être utilisées et vues dans un contexte spécifique, construit sur des préjugés et répétés. » Cet extrait est issu de cet article qui présente des exemples signifiants.

Il y a ainsi une part d’histoire à garder à l’esprit lorsqu’on choisit une typographie. Son créateur a nécessairement été influencé par son époque. Elle véhicule donc des références artistiques ou techniques.

Un outil du design

Trouver une typographie pour sa marque n’est jamais anodin. Elle fait partie des éléments de composition graphique susceptibles de rendre votre entreprise rapidement identifiable.  

Un mariage de plusieurs polices de caractères peut s’envisager. Il faut alors bien déterminer l’utilisation de chacune et ne pas les multiplier sans raison. Au Studio, on aime les associer, tant qu’elles reflètent harmonieusement l’identité de nos clients.

Et si vous laissiez faire notre Studio pour trouver ou créer la typo qui donnera à votre marque tout son caractère ?


[1] Source : Vox, « Biologie des caractères d’imprimerie », Cahier Vox, Lure, 1975

Photo de couverture : Photo by Alejandro Ortiz on Unsplash

http://caracteres.typographie.org/classification/vox.html